Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Le 11 septembre 2013

La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.

La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.La Volkswagen Golf SW : la nouvelle référence des breaks compacts.

essai de la Volkswagen Golf SW



essai réalisé par le site Auto addict.


Des multiples visages de la Golf, il en est un qui n'avait jamais été valorisé. Une absence d'appétence caractérisée a ainsi accompagné sa version break (dénommée alors Variant puis SW pour Station Wagon) depuis sa création en 1993. Mais c'est terminé !

Il aura suffi d'un coup de crayon bien appliqué pour recoller les morceaux avec le reste de la famille et la rendre aussi attirante que possible. Une séduction qui se double aujourd'hui d'une capacité d'accueil optimisée. Mieux ! Tout ce qui intrinsèquement forge les qualités de la Golf VII se retrouve dans cette nouvelle SW. De quoi lui entrouvrir les portes du succès commercial, d'autant que l'écart de tarif avec la berline est modéré.


CE QUI CHANGE DANS LA GOLF SW

 

La transposition du design de l'arrière de la Golf VII à la nouvelle SW est une réussite. La signature en "L" formée par le montant de custode est préservée. Cela n'empêche pas la Golf SW de s'étirer en longueur, tout en mettant à profit les avantages de la plateforme MQB commune à de nombreux modèles du Groupe Volkswagen. À commencer par celui de l'allégement pouvant atteindre 105 kg sur certaines versions par rapport à la précédente génération, ce qui profite directement à la réduction de la consommation. Autres contributeurs très actifs à cette mise à la diète, les nouvelles motorisations TSI et TDI bénéficient toutes des bienfaits de la "BlueMotion Technologie".

 

LA VIE À BORD DE LA GOLF SW

 

Avec 4,56 m, cette nouvelle version SW toise la Golf en longueur de près de 31 cm. Une différence qui lui permet d'afficher un volume de coffre très nettement supérieur, avec pas moins de 605 litres de disponibles comparés aux 380 litres de la berline. Par le jeu de la modularité des assises, la contenance grimpe même à 1 620 litres alors que la berline culmine à 1 270 litres. Enfin, ajoutons encore au bénéfice du break que sa morphologie facilite le chargement des objets encombrants. D'ailleurs, à condition de cocher cette option à 190 euros, le dossier du siège passager à l'avant peut même se rabattre, afin d'accueillir tout ce qui est étroit et long. Ceux d'entre vous qui fréquentent assidûment les magasins de bricolage comprendront et apprécieront cette attention. Pour en terminer avec la modularité, sachez que le plancher du coffre se règle en hauteur pour compartimenter l'espace. À cette flexibilité supplémentaire s'adjoint la possibilité de ranger le cache-bagages et un filet de séparation (tous deux à enrouleur) sous le plancher.

 

Découvrir cette nouvelle Golf SW est aussi l'occasion d'apprécier les progrès accomplis par la Golf VII dans le domaine de l'hospitalité, notamment aux places arrière. Et même si voyager au centre de la banquette n'est pas du plus grand confort en raison de la dureté de l'assise, mais aussi de la présence du tunnel central destiné à accueillir la transmission intégrale de la version 1.6 TDI 105 ch 4 Motion.

 

On ne peut que féliciter cette nouvelle SW pour ses options en matière de design. L'allongement de sa silhouette lui confère même une certaine élégance. Son coffre surclasse en capacité la concurrence, dont la fameuse Renault Mégane Estate si prisée en France. Avec plus de 600 litres, il fait même mieux que la majorité des breaks du segment supérieur jusqu'à afficher la contenance d'une Passat SW, pourtant considérée comme une référence. 

 

Ce coffre, à la valeur record, représente le principal atout de cette nouvelle SW. L'associer au savoir-faire de la Golf VII est aussi une excellente idée, puisque cette faculté de transport n'entame ni l'agrément de conduite ni le confort. À ce propos, notre voiture d'essai était munie du train arrière multibras propre aux versions égales ou supérieures en puissance à 150 ch dans la gamme. Elle disposait également de l'amortissement piloté (DCC) proposé en option (1.010 euros). L'accord parfait !

LES QUALITES DYNAMIQUES DE LA GOLF SW.

 

Sur le papier, à motorisation équivalente, cette version SW est à peine moins véloce que la berline, un écart de performances dû à la différence de poids. Cela ne se vérifie dans les faits ou plutôt volant en main, le décalage n'est pas assez important pour être perceptible. On exploite donc pleinement les avantages de la nouvelle génération de motorisation qui anime la Golf VII, dont l'extrême sobriété. Volkswagen annonce même pour l'an prochain une version TDI BlueMotion de cette Golf SW se contentant de 3,3 l/100 km pour seulement 87 g/km de CO2. Enfin, dernier attrait de la belle, à motorisation et finitions identiques, seuls 790 euros séparent la SW de la berline cinq portes. Soit exactement la même différence de prix qu'entre une Golf trois-portes et une cinq-portes. Autant dire une affaire !

Nous ContacterPrendre Rendez-vous

Dernières actualités

actus_199_1.jpg

Les offres Hyundai jusqu'au 31 octobre 2017

mentions légales des offres Hyundai du mois d'octobre Voir toutes les actualités

Trouvez une concession près de chez vous !

Voir toutes les concessions

Le coin des Affaires

Valauto Occasions Le Groupe Valauto vous propose les meilleures opportunités du moment. Toutes les affaires