Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Le 22 juillet 2015

Essai de la Passat GTE

Essai de la Passat GTEEssai de la Passat GTEEssai de la Passat GTEEssai de la Passat GTEEssai de la Passat GTEEssai de la Passat GTE

L'argus et Caradisiac ont essayé la Passat GTE.

Articles que vous pouvez retrouver sur largus.fr et sur Caradisiac.fr

Essais réalisés aux Pays-Bas.


Présentation de la Passat GTE


L'année dernière est sortie la Golf GTE embarquant un TSI accouplé à une boite DSG6, un moteur électrique plus. Avec de vraies qualités et des aides à l'achat gouvernementales particulièrement séduisantes, la Golf GTE rencontre un joli succès, s'adjugeant 32,7 % du marché des hybrides rechargeables en France au premier semestre 2015 et même 41,6 % au mois de juin 2015. Certes, ce sont des volumes minuscules, mais tout de même, le mois dernier, une Golf sur treize vendues dans l'Hexagone était une GTE.

 

La suite logique s'appelle donc Passat GTE. Le tout développe 218 ch et 400 Nm, contre 204 ch et 350 Nm pour la Golf, la maigre différence reposant sur le fait que Volkswagen ne voulait pas qu'elle ait des performances inférieures à sa petite sœur malgré son embonpoint supplémentaire. La prise de gras par rapport au reste de la gamme de la familiale est aussi substantielle avec 1 647 kg sur la balance contre 1 338 kg pour un modèle équipé du 1,4 l TSI 150 DSG7. Cela n'empêche pas la Passat GTE d'annoncer des performances plutôt flatteuses avec un 0 à 100 km/h en 7,4 s, soit trois dixièmes de moins qu'une 2,0 l TDI 190 DSG6 plus légère de 173 kg

 

Grâce à son gabarit mais aussi son prix supérieur, la Passat embarque une batterie de plus grande capacité : 9,9 kWh contre 8,8 pour la Golf. Le moteur électrique est capable de délivrer quant à lui 115 ch (contre 102 pour la Golf), tandis que le 1.4 TSI de 160 ch gagne 6 ch. Avec 218 ch et 400 Nm au cumul, la Passat revendique 14 ch de plus que la Golf et surtout 50 Nm de couple. Logiquement, le temps de charge exige une demi-heure supplémentaire : il faudra patienter 4h15 sur une prise domestique classique. L’autonomie annoncée en mode 100 % électrique reste quant à elle reste fixée à 50 km.

 

La Passat GTE sur le plan esthétique :

 

Sur le plan esthétique, la Passat GTE se montre encore plus discrète que la Golf. Certes, ses boucliers sont spécifiques et un liseré bleu vient souligner sa calandre. A l’intérieur, certains modèles reçoivent des coutures et un éclairage d’ambiance bleuté. Des détails qui passeront inaperçus auprès du commun des mortels


Au Volant de la Passat GTE

 

La Passat GTE démarre automatiquement en mode électrique lorsque la charge de la batterie le permet. Le silence de fonctionnement est évidemment remarquable et apparaît d’autant plus appréciable dans une berline. Néanmoins, le moteur électrique fait preuve de vigueur et entraîne l’auto jusqu’à 130 km/h sans difficulté. Seul bémol, certains à-coups de la transmission DSG7 se font parfois sentir.

Nous avons vidé la batterie en 35 km de roulage à environ 110 km/h, un résultat semblable à ce que propose la Golf GTE. Une distance qui est bien sûr susceptible d’évoluer selon la vitesse et la conduite adoptée par le conducteur. En mode thermique pur, nous avons enregistré une consommation moyenne de 5,6 litres aux 100 km. Un chiffre extrêmement flatteur pour une imposante berline à moteur essence, qui doit cependant beaucoup à la topographie des routes de notre essai réalisé aux Pays-Bas. Il faut sans doute compter sur au moins un litre de plus dans nos contrées. 

Ce bilan positif se double d’une réelle nervosité. Le chiffre de puissance ne traduit pas la vigueur des accélérations lorsque l’on actionne le mode GTE. La Passat semble alors se muer en sportive ce qui se vérifie en chiffres. Le 0 à 100 km est abattu en 7,4 s soit 0,2 s de mieux que la Golf GTE. Dans ces conditions, elle émet même une sonorité un peu plus.

Malgré sa masse supplémentaire (270 kg de plus qu’une version 1.4 TSI), la Passat GTE se révèle parfaitement saine dans ses réactions et même relativement agile, pour autant que nous ayons pu en juger sur le réseau routier rectiligne des Pays-Bas. Notre modèle équipé de la suspension pilotée DCC offrait un niveau de confort satisfaisant, l’ensemble proposant une expérience de conduite relaxante sans être ennuyeuse.

 

Un petit sacrifice

 

Opter pour la version GTE impose un petit sacrifice : il faut renoncer au rangement sous le plancher de coffre qui se voit ainsi amputé de 184 litres. La Passat conserve cependant sa banquette rabattable.

 

Tarif et équipement de la Passat GTE

 

Exactement comme sa petite sœur Golf, la Passat n’est proposée qu’en une seule finition « GTE » qui fait le plein d’équipements technologiques. La dotation de la GTE se base sur celle de la finition Carat comprenant le régulateur de vitesse adaptatif ACC, la caméra de recul, le Park Assist, la sellerie cuir/alcantara avec sièges avant chauffants et l'abonnement aux services mobiles Car-Net, à laquelle elle ajoute 3 063 € d'options comprenant les projecteurs Full LED, la navigation Discover Pro avec écran de 8 pouces, l'Active Info Display, l'App-Connect permettant d'accéder au contenu et aux applications d'un smartphone. Sans oublier, naturellement, un câble prise domestique et un câble type 2 pour la Wallbox. Le tout s'échange contre 47 360 € avec 4 000 € de bonus écologique (voire 6 500 € en échange d'un véhicule diesel mis en circulation avant le 1er janvier 2001), soit 43 360 €, ce qui la place à 150 € près au niveau d'une Passat 2,0 l TDI 150 DSG7 en finition Carat.

 

La Passat GTE face à la concurrence

 

Contrairement à la Golf, la Passat GTE fait face à une concurrence un peu plus étoffée. Le marché des familiales compte en effet quelques hybrides rechargeables à commencer par la Volvo V60 Plug’in Hybrid. Uniquement proposée en break, elle se distingue de l’allemande par sa motorisation thermique diesel, un vrai plus pour les entreprises qui peuvent déduire la TVA sur le gazole. Néanmoins, ce modèle plus puissant n’offre pas le même agrément que la Passat en raison d’une masse beaucoup plus élevée. De plus, la Volvo apparaît également nettement plus coûteuse, le prix d’accès, bonus déduit, étant fixé à 53 590 € soit 10 000 € de plus que l’allemande.

On s’étonne de ne trouver aucune Lexus ou Toyota hybride rechargeable face à la Passat GTE. Il semble bien que le géant japonais s’endorme un peu sur ses lauriers ce qui n’est pas le cas de Mercedes-Benz qui propose depuis peu la Classe C Hybride 350e, forte de 279 ch. Cependant, l’autonomie de la Mercedes est inférieure (30 km annoncés) et son tarif très supérieur puisqu’il démarre à 50 300 € bonus déduit.

 La seule française approchant la Passat GTE est bien entendu la Peugeot 508 RXH. Toutefois ses caractéristiques diffèrent profondément : il s’agit en effet d’une hybride non rechargeable, qui plus est équipée d’un moteur diesel. Privée de bonus écologique de ce fait, elle affiche un tarif lui aussi très salé : 47 750 €. Difficile de lutter !

 

Bilan de l'essai de la Passat GTE

 

Tout comme la Golf du même nom, la Passat GTE se montre extrêmement convaincante. Confortable, elle fait preuve d’une sobriété réelle et propose une autonomie intéressante en mode électrique. Proposée à un tarif compétitif, très homogène mais aussi performante, elle domine largement ses concurrentes hybrides, rechargeables ou non. 





Nous ContacterPrendre Rendez-vous

Dernières actualités

actus_202_1.jpg

Grand Destockage dans nos concessions Volkswagen

150 Volkswagen à conditions exceptionnelles jusqu'au 16 décembre Voir toutes les actualités

Trouvez une concession près de chez vous !

Voir toutes les concessions

Le coin des Affaires

Valauto Occasions Le Groupe Valauto vous propose les meilleures opportunités du moment. Toutes les affaires